La leçon de Mandela

Cela ne fait même pas un mois qu’on nous demande de rester confinés chez nous. Nous sommes en compagnie de notre famille, nous avons le droit de sortir nous aérer et pourtant c’est déjà une épreuve pour beaucoup d’entre nous, une privation de liberté.  Pour moi y compris.

Le destin de Mandela m’a toujours fascinée et en ces jours de confinement penser à Mandela m’inspire au plus haut point, lui qui a réussi à repousser les murs de sa prison pendant plus de 27 années à coups de réflexion. Pourtant privé de contacts familiaux et soumis à des conditions de détention extrêmement dures, il n’a cessé de grandir, de se développer en prison et renforcer ainsi son charisme et son influence politique. Une leçon de force de tempérament et de développement personnel.

Voici un court extrait d’une de ses lettres envoyée à sa femme , Winnie (1)

 […] Incidemment, on peut découvrir que la cellule est un endroit idéal pour se connaître, pour rechercher de façon réaliste et régulière le fonctionnement de son esprit et de ses sentiments. Honnêteté, sincérité, simplicité, humilité, pure générosité, absence de vanité et disponibilité à aider les autres – ces qualités qui sont à la portée de tous – sont les fondements de la vie spirituelle.

On attend souvent qu’un aléa nous bouscule pour entreprendre une réflexion et devenir  « maître de son destin » selon les vers de William Ernest Henley que Mandela aimait à répéter. Certains événements nous incitent à réfléchir. Typiquement cela peut être le décès d’un proche, l’approche d’un anniversaire de quadra ou quinquagénaire, la maladie, le burnout… Et si confinement lui aussi nous invitait à saisir cette opportunité ?

A notre échelle, ce confinement peut nous donner la chance de nous décloisonner, de « dé-confiner » notre esprit pour mieux nous connaître. Et pourquoi pas commencer tout de suite, là à l’instant où vous lisez ces lignes à progresser dans cette connaissance. A commencer par identifier vos valeurs. Elles sont notre véritable colonne vertébrale psychique, notre grille individuelle de décodage au monde. Elles peuvent s’avérer être de précieux guides dans la recherche de l’équilibre qui nous correspond.

Comment s’y prendre ? Voici un petit exercice facile inspiré de nos sessions StepChange. Pensez aux gens qui vous inspirent : personnes réels ou fictifs, proches ou publics, morts ou contemporains. Listez-les. A titre d’exemple, j’aurais dans ma liste personnelle le nom de Nelson Mandela. Voyez ensuite pourquoi ces personnes vous inspirent. En ce qui me concerne, chez Mandela, c’est sa liberté, son authenticité, son courage et sa persévérance qui forcent mon respect.  Faites cela pour 5 personnes minimum et voyez les récurrences, vous identifierez de cette façon plusieurs de vos valeurs clé.

Vous pouvez également poursuivre en décrivant les personnes que vous ne supportez pas et regarder pourquoi. Par exemple, personnellement, je ne supporte pas les  personnes fourbes, les « faux-culs ».  Ensuite, trouvez la valeur qui est heurtée chez vous. Ici, ma valeur heurtée par ces personnes est l’authenticité.

Après avoir découvert vos valeurs essentielles, il sera intéressant d’ examiner si vous vivez en concordance avec elles dans votre quotidien habituel (celui avant Corona s’entend). Qu’en est-il de chaque valeur dans votre vie privée, qu’en est-il dans votre boulot ? Par exemple, me concernant, puis-je être authentique dans mon travail ? Heureusement grâce à ma réinvention professionnelle, je peux aujourd’hui répondre  un grand « oui » à cette question….

Ceci n’est qu’un début, une mise en jambes vers une meilleure connaissance de soi. Il est important de poursuivre en examinant ses propres priorités, les tâches qui nous remplissent d’énergie, nos compétences et talents, nos moyens de communication préférés etc…  pour parvenir à mieux maîtriser le mode d’emploi de nous-mêmes.

A l’instar de Nelson Mandela,  ce confinement (qui, soyons clairs, n’a rien à voir ni de près ni de loin avec ce qu’il a vécu et enduré) nous donne la chance de mettre notre pensée à neuf, de nous réaligner, de nous forger une liberté qui dépasse les murs qui nous entourent. Et ainsi nous préparer à rayonner…

Et VOUS surtout, qu’en pensez-vous ?

 

Ariane Marchant

Ariane Marchant 

 

(1) Lettres de prison- Nelson Mandela – Robert Laffont

 

 

 

 

 

 

La réinvention de Diane

« Aujourd‘hui, je joue le rôle d’entrepreneuse, de marketeuse, de spécialiste en législation alimentaire … et de chef cuisinière aussi ! »

Nous retrouvons Diane Noyes qui s’affaire autour de ses fourneaux : « je démarre mon entreprise et je propose des plats à base de légumineuses aux particuliers et aux entreprises».   Sa mission professionnelle la porte littéralement : « Pour moi il est clé de participer à la protection de la planète et à la diminution de la souffrance animale » . C’est sur cet ancrage de mouvement positif pour la société que Diane Noyes vient de fonder Cool Beans Foods qui offre des plats préparés protéinés végétaux en alternative à ceux à base de viande. 

 

Petit flashback, il y a 2 ans et demi, Diane vivait aux Etats-Unis et occupait un poste de cadre dans une grosse multinationale. Un projet familial les fait atterrir à Bruxelles et Diane se retrouve forcée à réexaminer ce qu’elle voudrait faire pour la suite de sa carrière professionnelle : « A l’époque j’étais malheureuse, je ressentais un malaise parce que je ne savais vraiment pas quoi faire, j’avais beaucoup de migraines. C’était une période de stress, de déprime jusqu’au point d’en faire un burnout».

 

Diane a connu ce moment si inconfortable, cette situation de confusion, où l’on se pose beaucoup, parfois trop de questions. Elle nous livre trois conseils pour les personnes en questionnement sur leur transition:  

  • Premièrement,  je conseille de prendre le temps, d’être patient avec soi-même .
  • Deuxièmement : ne pas s’isoler, trouver de l’inspiration dans son réseau, parler aux gens pour comprendre comment d’autres ont traversé cette période.
  • Ensuite , quand on est prêt, qu’on a l’énergie, se faire accompagner par une organisation qui accélérera le processus de questionnement et de changement personnel et qui vous aidera à faire de ce changement une réalité ».

 

Mais comment s’y est-elle prise concrètement pour réaliser cette énorme transition à la fois géographique et professionnelle ?  Elle nous explique le parcours par lequel elle est passée :

« J’étais dans le doute et la confusion et la première chose a pour moi a été de décider de me faire accompagner pour m’aider à y voir clair : comprendre ma situation professionnelle actuelle, clarifier quelles étaient mes valeurs etc… et j’ai vu qu’il y avait des solutions à mon malaise. La deuxième étape, ce fut de me tourner vers l’avenir et d’imaginer tout ce qui était possible et de commencer à visualiser ce que je pouvais faire.

Enfin, la dernière phase fut celle de l’incubation des idées dans ma tête, pour ensuite me mettre en marche vers la création entrepreneuriale.

Et StepChange m’a aidée à franchir chaque étape de ma réinvention ».

 

 

C’est sûr que dans la plupart des transitions auxquelles nous assistons, le plus difficile est souvent le premier pas. Même si l’on se trouve dans une situation professionnelle très inconfortable, Il est difficile de se mettre en route vers l’inconnu. On ne sait pas comment et par où commencer.

Ce qui retenait Diane à entamer sa réinvention, d’après son analyse à postériori, c’était surtout « la peur de la médiocrité ».  Elle nous explique que lorsqu’elle travaillait dans de grosses boîtes internationales aux Etats Unis, elle se sentait importante et reconnue et que c’était très rassurant. En se lançant dans l’entreprenariat à très petite échelle en Belgique, Diane craignait donc de perdre en importance, de devenir insignifiante…

 Qu’en est-il aujourd’hui ? Aujourd’hui, la patronne de Cool Beans Foods dit se sentir extrêmement bien et alignée, et déclare avoir beaucoup plus le sentiment de contrôle sur sa vie. Optimiste, Diane a totalement transcendé ses peurs et ce qui lui importe, c’est de faire quelque chose qu’elle aime et qui l’anime. Aimer et Animer , deux mots qui se ressemblent et qui dans la réinvention professionnelle sont inextricablement liés.

 Et VOUS surtout, qu’en pensez-vous ?

 

Ariane Marchant

Ariane Marchant 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PS : Si vous aussi, vous voulez vous réinventez professionnellement, cliquez ici pour plus d’infos sur nos programmes.